INFORMATIONS & RÉSERVATIONS

 

N'hésitez pas à nous contacter afin de nous demander plus d'informations et nous faire parvenir vos souhaits. Nous y répondrons avec beaucoup de plaisir.

Castelo Vendom - Vila Coaçu 

Parajuru - 62848 000 CE - Brasil

WhatApps : + 55 85 999616868

logo_Castolo-Vendôm-Gecko.png

©Castelo Vendom Tous droits réservés 2019

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

VENDOM HOTEIS EIRELI ME CNPJ: 17.300.897/0001-71

Booking en ligne sans acompte: valable 48h

Votre réservation ne sera enregistrée qu'au moment du paiement de l'acompte (50%),
Chambre disponible après règlement du solde.

Prix des chambres hors taxes.Taxes: 6%.

Règlement en real R$ ou euro € suivant cours du change par virement bancaire ou espèces: sans frais,
Via Paypal : 7% de frais.

  • Delphine

Kitesurf - Soleil - Petits Poissons et Crèmes solaires


Le soleil est là, on pense aux week-ends en terrasses et bientôt aux vacances sur des destinations paradisiaques !!


©Crédit photo: Philipp Zach


On pense au sable blanc, aux traces de bronzage, aux cocktails sur la plage et à toutes ces vitamines D et E perdues lamentablement pendant l’hiver.

Vous savez cette vitamine D, celle qui aide le corps à absorber le calcium et à contrarier la survenue de maladies comme l'ostéoporose, le cancer, voire même la grippe saisonnière.



Alors, on commence à préparer sa destination soleil, on pense aux bikinis et aux board shorts (pour certains aux maillots slips) et forcément aux crèmes solaires pour les plus attentifs à leur capital soleil !





Mais saviez-vous que cette merveilleuse crème qui vient de vous coûter une demie barre North est un vrai désastre pour les fonds marins et leur environnement?




Au moment de choisir nos crèmes solaires pour l'été, on scrute pour les plus averti.es, son indice UV le plus élevé et celles qui ne contiennent pas de parabens et autres produits chimiques qui impactent sur notre santé.


Mais qui se préoccupe de leurs impacts écologiques ?


Il y a là un vrai manque d’informations. Même si on se doute un peu que cette fameuse crème protectrice se retrouve forcément dans l’eau, on est loin d’imaginer les dégâts considérables qu’elle cause sur les organismes et espèces vivantes se trouvant dans l’eau.


Il y a pourtant plusieurs méthodes pour réduire leur impact écologique !


La cause principale de la destruction des fonds marins via ces crèmes est la présence de nanoparticules et de benzophenone-2 qui sont particulièrement intrusifs pour le corail et la santé. A eux seuls ils ont déjà détruit plus de 10% des massifs coralliens dans le monde.

Les nanoparticules sont une catastrophe pour l’environnement aquatique détruisant le plancton (indispensable à la production de l’oxygène que nous respirons) et les récifs coralliens, perturbant la reproduction des poissons.


Un simple plouf dans l’eau peut donc avoir des conséquences majeures sur l’environnement!



Chaque année, entre 4 000 et 6 000 tonnes de crème solaire sont introduites en mer, portant atteinte aux écosystèmes.

Une situation alarmante, mais qui avec un peu de bon sens peut décroitre avec de simples gestes qui, en plus, favoriseront votre santé.


Alors que faire ?



​​

1/ Privilégier les heures où l'exposition au soleil est moins dangereuse et ne nécessite donc pas de crème





2/ Adapter votre nutrition et votre peau avant et pendant votre séjour


Les fruits et les légumes contiennent des vitamines et minéraux anti-radicaux libres et anti-oxydants qui peuvent aider votre peau à se défendre contre certains UV dévastateurs. Certains contiennent de la béta carotène qui préparent votre production de mélanine.

Les aliments gras et contenant trop de sucre, les fritures et la viande obstruent nos pores. L'oxydation de ces graisses endommage les tissus et entraîne le développement de tumeurs et le vieillissement prématuré de la peau.


Deux semaines avant de partir, il est donc recommandé de consommer des compléments alimentaires bio telles que les vitamines E, A, C et B et contre l'oxydation des cellules, de l’Oemine E et de l'astaxanthine.

Pour être efficaces, ces vitamines doivent être d’origine naturelle. Vous les trouverez en pharmacie, sur le net ou dans les magasins bio.

Il faut boire aussi beaucoup d’eau afin de recharger votre peau qui a tendance à se déshydrater sous la chaleur et le soleil.

Pensez à la huiler avant et après vos expositions solaires. L’huile de noix de coco naturelle est parfaite pour hydrater votre peau et lui confère une protection naturelle.


3/ Entrainer votre peau à se défendre par elle-même



Avant de partir, exposez-vous quotidiennement quelques minutes au soleil aux heures les moins ensoleillées afin de préparer votre peau.

Votre peau va se tanner doucement, la mélanine qui produit l’effet bronzage est la meilleure protection contre les coups de soleil.

Le soleil n’est pas nocif en soi si on ne s’y expose pas n’importe comment. Il est même le protecteur de certaines maladies.


Une fois votre peau tannée, exposez vous aux heures les plus chaudes mais pas plus de 5-10 mn afin d’engranger le maximum des bienfaits des UV mais sans vous mettre en danger.

Votre peau va commencer à amorcer sa seconde phase de bronzage.

Ensuite exposez vous un peu plus longtemps pendant les heures les moins fortes.

Faites de même une fois arrivé.es sur votre spot. Allez y doucement au début, les rayons UV tapent beaucoup plus forts sous les tropiques.


2/ Utiliser des vêtements protecteurs


Utilisez des vêtements protecteurs pendant les heures les plus chaudes et/ou si vous devez rester longtemps au soleil.

Plein de marques rivalisent pour vous proposer des tenues de plages ou de sports aquatiques, profitez en !


4/ Utiliser des crèmes moins nocives pour l’environnement


Le bronzage est un phénomène de protection de la peau au soleil. Le corps produit de la mélanine pour que la peau soit moins agressée. Lorsque l’exposition est trop violente, et que la peau n’est pas préparée, la production de mélanine est insuffisante et c’est le coup de soleil !

Il faut donc se protéger aux heures les plus fortes, mais pas à n’importe quel prix !





Il existe des crèmes bio certifiées non toxiques. Des éco-labels permettent de les identifier: le label allemand BDIH, qui garantit que les composants n'ont pas d'origines pétrochimiques ni animales, ou encore le label français Cosmebio, qui certifie un minimum de 95 % d'ingrédients naturels.

La principale différence entre une crème traditionnelle et une crème solaire bio réside dans les filtres UV : c’est ce qui va vous protéger des rayons du soleil. Les crèmes traditionnelles contiennent des filtres de synthèse comme de l’octyl-méthoxycinnamate et le 4-méthylbenzylidène, ainsi que des résidus de produits pétroliers et des nanoparticules. Ce sont eux qui sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens.

Ils se retrouvent notamment dans le lait maternel. Il est donc important que les mamans enceintes ou qui allaitent soient particulièrement vigilantes sur les crèmes utilisées. Ces filtres solaires chimiques sont aussi impliqués dans l’évolution des cancers liés à la modification du système hormonal (cancer du sein, de la prostate, des testicules).

Pour la crème solaire bio, il s’agit de filtres minéraux, donc naturels, comme le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc. Là où les filtres de synthèse transforment les UV, les filtres minéraux les réfléchissent pour qu’ils ne puissent pas pénétrer la peau.

De même, les parfums synthétiques, les parabens et les conservateurs de synthèse sont interdits dans les crèmes solaires bio.



Petite listes des substances à éviter :

Benzophénone-1 (BP-1), Benzophénone-2 (BP-2), Benzophénone-3 (BP-3 ou BZ-3 ou oxybenzone), 4-méthylbenzylidène camphre (4-MBC), 3-benzylidène camphre (3-BC), Octyl- (OMC), Octocrylen, Ethylhexil méthoxycinnamate, butil methoxidibenzoilmetane, octyl salicylate, octinoxate, Oxybenzone (benzophénone-3), Octyl-méthoxycinnamate (OMC), PABA et Padimate O



Vous l’aurez compris, les crèmes solaires peuvent être plus dangereuses que le soleil, méfiez-vous en !

Voici une petite sélection de crèmes solaires 100% françaises et bio : ici



Perso, j'ai essayé celle-ci et j'ai adoré la texture, sa tenue, le bronzage qu'elle fait, son efficacité, et la douceur de la peau qu'elle donne:


Spray solaire SPF 30, 125ml des Laboratoires de Biarritz– à partir de 16€ (produit certifié bio)

Principaux actifs :

Écrans minéraux : protection large spectre (UVA+UVB) grâce au Dioxyde de Titane et à l’Oxyde de Zinc micronisés* Beurre de Karité Bio Huile de noix de coco Bio Sans parfum, sans odeur

Grande résistance à l’eau

Flacon pompe 125 ml, utilisable dans toutes les positions

Poche airless permettant la restitution intégrale du produit

Certifications : Ecocert


Composition INCI :

Caprylic/Capric Triglyceride, Zinc Oxide*, Cocos Nucifera Oil*, Coconut Alkanes, Titanium Dioxide*, Polyglyceryl-2 Dipolyhydroxystearate, Butyrospermum Parkii Butter*, Polyglyceryl-3 Diisostearate, Hydrogenated VegetableOil, Lauroyl Lysine, Alumina, Stearic Acid*, Coco Caprylate/Caprate, GlycerylCaprylate, Gelidium Sesquipedale Extract, Maris Aqua, Potassium Olivoyl PCA,Tocopherol, Helianthus Annuus Seed Oil, Sodium Hydroxide

*Zinc Oxide


Protection minérale et non chimique ce qui est très bien. Malheureusement, l’oxyde de zinc est connu pour être très polluant. De plus, il est aussi connu pour être moins efficace contre les UVA.

La meilleure protection d'une crème étant d'en remettre régulièrement!


*Dioxyde de titane On notera ici la présence de Dioxyde de Titane. La marque stipule néanmoins qu’elle est sans nanoparticules.

*Stearic Acid est un acide gras dont on ne sait pas ici si son origine est animale, végétale ou synthétique. Souvent utilisé en cosmétique, il permet la réalisation des émulsions à base d’eau et d’huile. Utilisé comme tensioactif, il peut être irritant s’il contient du parfum.

*Dioxyde de Titane et à l’Oxyde de Zinc micronisés


Et pourquoi ne pas faire ses propres crèmes solaires?


En vous procurant vos ingrédients bio chez AromaZone par exemple, vous pouvez vous-même composer votre propre crème solaire.

Voici une recette facile :




13 g de cire d'abeille, 30 g d'huile d'amande douce, 20 g d'huile d'onagre, 30 g d'eau de rose, 3 g d'amidon, 1 g de brou de noix,1 g de vitamine E 1 g de sel




Faites fondre la cire avec les huiles et la vitamine E. En même temps, chauffez l'eau de rose avec un extrait fluide de brou de noix ou de propolis, le sel et l'amidon jusqu'à dissolution de l'amidon, puis incorporer cette solution dans la partie huileuse en agitant pendant la phase de refroidissement jusqu'à obtention d'une crème homogène. Vous voilà prêt(e) pour le soleil !


Que faire si vous avez pris un coup de soleil ?


Votre peau ne se renouvelle que 70 fois dans votre vie !


Les cellules ne sont capables de se diviser que 70 fois dans une vie. A chaque fois que vous prenez un coup de soleil, vous réduisez votre vie dermatologique. Si vous prenez 2 coups de soleil par an, votre vie dermatologique sera épuisée en 35 ans et vous serez tout(e) fripé(e) avant l'âge. Si votre peau est rouge et douloureuse, vous avez gaspillé une vie. Faites le compte et réfléchissez.


Le traitement par les plantes du jardin


L’ Aloe Vera est la plante par excellence pour réduire vos coups de soleil en un temps record, essayer de vous en procurer sous forme de branche si vous passez vos vacances en Afrique, Asie et Amérique du Sud. Il est facile d’en trouver, sinon, prévoyer d’en acheter en tube bio avant de partir. L’huile de noix de coco naturelle est aussi excellente pour la peau et les brûlures.


Le traitement homéopathique :


Apis mellifica (spécifique de l'oedème), Belladona (spécifique des rougeurs et des congestions), Rhus toxidendron (spécifique des cloques et vésicules). Prendre 4 granules de l'un ou de ces médicaments en 5 CH, 2-3 fois de suite. Espacer les prises dès amélioration.


Le traitement en phytothérapie :


Vous pouvez appliquer sur la zone brûlée des compresses imbibées d'eau bouillie et de 10 gouttes de TM de Calendula, 3 à 4 fois par jour.... Vous pouvez aussi vous aider de Cicaderma, qui contient entre autres du Calendula (tube de 30 grammes) : une application 2 fois par jour.


Le traitement par les huiles essentielles :


Appliquez localement quelques gouttes du mélange de 5 gouttes d'H.E. de lavande et de 10 ml de millepertuis 2-3 fois de suite à quelques minutes d'intervalle, puis 2 fois par jour pendant 2-3 jours.


Deux recettes de grand-mère :


1/ Délayez une cuillère à soupe de levure de bière avec un peu d'huile d'amande douce. Enduisez la région brûlée, laissez agir 15 minutes.

2/ Vous pouvez aussi appliquer sur la zone brûlée des rondelles de pomme de terre ou de concombre.



Voilà ! Vous savez tout, vous pouvez partir au soleil !

Bonnes vacances, prenez soin de vous & de notre merveilleuse Planète!



220 vues